En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et permettant de proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus. Ok

Quelle aide auditive choisir selon mes besoins ?

partager
Ajouté le 28 févr. 2018 à 14:54

Lorsqu'on fait face à des pertes auditives plus ou moins importantes, le port d'une prothèse est indispensable pour profiter à nouveau d'un confort d'écoute optimal. En matière d'aide auditive, vous avez le choix entre un contour d'oreille ou un intra conduit . Bien souvent, cependant, les audioprothésistes orientent les patients vers les contours d'oreilles. Une attitude qu'il est important de comprendre pour mieux choisir entre les deux dispositifs.

Contour ou un intra conduit : le choix vous appartient !

95% des indications d'appareillage des ORL concernent des pertes auditives légères à moyennes pour lesquelles vous avez la liberté de choisir entre le contour d'oreille ou l'intra conduit.

Pourtant, 80% des ventes de prothèses auditives sont des contours d'oreilles… Ces appareils, qui se portent indifféremment à droite ou à gauche, créent un décalage de sons qu'il faut harmoniser en achetant deux contours d'oreilles. D'autre part, la spatialisation des sons est alors permise par l'ajout de technologies au coût financier important. Enfin, si l'utilisateur souhaite dissimuler son appareil, il lui faudra alors investir dans une paire de lunettes adaptée. Autant de petites choses qui augmentent la facture et qui ont tendance à décourager la clientèle, qui repousse toujours à plus tard (7 ans en moyenne) un appareillage pourtant nécessaire.

Un appareil invisible pour une meilleure restitution des sons

Sur des pertes « classiques », vous pouvez parfaitement opter pour un appareil intra conduit, bien souvent préféré sur l'aspect esthétique. La qualité de restitution des sons est aussi meilleure , comme en témoigne le ressenti des utilisateurs. L'appareil utilise l'oreille humaine et la proximité tympanique pour garantir une spatialisation des sons sans ajout de technologie coûteuse. En effet, les sons arrivent naturellement dans le pavillon de l'oreille, guidés ensuite vers le tympan par le conduit auditif, ils sont amplifiés par l'appareil qui les délivrent en parfaite proximité tympanique.

Le microphone, positionné dans la partie externe de l'appareil auditif, capte donc un son multidirectionnel et les restitue sans décalage, même si vous ne portez q'une seule aide auditive. Les modèles les plus innovants peuvent même s'adapter à la gêne auditive ainsi qu'au ressenti de l'utilisateur, avec plusieurs programmes d'amplification, changeables en quelques clics. C'est par exemple le cas de l' aide auditive Orison , une aide auditive invisible à petit prix , proposée par Seriniti . Avec ce dispositif, vous profitez d'une spatialisation des sons et d'une diminution des bruits induits. D'autre part, Orison diminue également les bruits parasites de 13dB, pour garantir un confort d'écoute dans toutes les situations du quotidien. L'intra conduit n'est cependant pas recommandé dans les rares cas de conduits auditifs atypiques (très petits), car il ne peut pas s'y loger.

aide auditive invisible

Dans quel cas faut-il se tourner vers les contours d'oreille ?

Pour ce type d'appareil, le boîtier se place derrière le pavillon de l'oreille et est relié au conduit auditif par un embout. Il est alors moins discret que l'intra conduit. Malgré la technologie de miniaturisation, les cheveux courts ou par exemple la calvitie rendent caduque son invisibilité. Le seul cas où vous n'avez comme choix que d'opter pour un contour d'oreille est lorsque la perte auditive est sévère, handicapante, pathologique ou congénitale. Cela représente environ 10% des malentendants. Le contour d'oreille permet alors une amplification plus importante que les intra et l'achat de deux appareils n'est plus une option mais une nécessité pour retrouver une audition correcte.

En conclusion, les intra conduits actuels répondent dans la plupart des cas aux exigences de coûts, de discrétion et de performance. Et même si la prescription d'un appareil revient à l'ORL, la décision finale appartient au patient.

Ne rate plus les tops bons plans en suivant la page Facebook de Moins-depenser